Trouvez votre réparateur

Achats durables

Pour le consommateur responsable, un choix durable implique de se poser les bonnes questions avant l'acte d'achat et d’utiliser tous les moyens possibles, dont la réparation, pour prolonger au maximum la durée de vie de ses objets. Comment faire pour bien faire?

Avant l'achat

  • Choisir l’objet en fonction de ses besoins réels et s’interroger sur la pertinence de l'achat: éviter les achats «coup de tête».
  • Prendre le temps de comparer les différents produits du marché en parcourant le web (rapport qualité/prix, impact social et environnemental de la production ou de l’élimination). Quelques outils utiles: les tests comparatifs de la FRC (Fédération romande des consommateurs), ceux des associations membres du BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs), l’évaluation des entreprises de vêtements par la Déclaration de Berne, le ranking des ordinateurs et téléphones portables par Action de Carême et Pain pour le Prochain, ou le guide «Pour une consommation responsable» créé par le Canton de Genève.
  • Prendre garde aux consommables et aux accessoires (p.ex. cartouches d'encre lors de l’achat d’une imprimante): durée de vie, solidité, disponibilité, prix, impact social et environnemental.

 

Pendant l'achat

  • Privilégier les lieux dispensant des conseils professionnels (les réparateurs ont souvent de bonnes connaissances des forces et faiblesses des produits).
  • Être attentif à la «réparabilité» de l’appareil: un boîtier ou des éléments soudés, des vis peu ordinaires ou une batterie peu accessible sont autant de signes du prêt-à-jeter.
  • S’informer sur la disponibilité des pièces détachées et sur l’évolution de la gamme d’objets afin d’évaluer la compatibilité et la durée de la disponibilité d’éventuels accessoires.
  • Questionner le vendeur sur les éléments couverts par la garantie (les accessoires sont souvent exclus), sa durée (minimum deux ans selon la loi) et le service après-vente.
  • Repérer les produits labellisés qui offrent une bonne traçabilité et faire attention au très bon marché souvent signe d’une production douteuse.
  • Demander conseil sur l’entretien de l'objet (un bon entretien prolonge la durée de vie).

Ⓒ Céline Brichet

Si l'objet est toujours fonctionnel mais n'est pas utilisé

  • Penser au don, au troc, à la revente pour lui offrir un nouveau propriétaire: les boutiques de seconde-main, vides-grenier, marchés gratuits (gratiferia), boîtes à troc, sites web de petites annonces ou de don d'objets (p.ex. keepinuse) sont autant de possibilités pour prolonger la vie des objets tout en rendant service à autrui.
  • Le prêt et la location sont aussi des alternatives intéressantes pour des appareils que l'on souhaite conserver: le collectif PumpiPumpe ou le site e-syrent peuvent être de bons alliés.

 

Si l'objet ne fonctionne plus

  • Utiliser le répertoire de ce site et son moteur de recherche pour trouver un réparateur approprié en ville de Lausanne et environs ou se rendre à l’un des «Repair café» organisé dans la région (dates publiées dans les Actus du site).

  • S’enquérir de la «réparabilité» de l’objet et demander un devis afin de connaître le prix de la réparation (attention, selon la complexité de la panne, un devis peut parfois s’avérer payant).

Si l'objet ne fonctionne plus et n'est plus réparable

  • Apporter l'objet chez un réparateur afin qu'il puisse récupérer les pièces qui fonctionnent encore (très utile pour les objets électriques et électroniques, les téléphones, l'informatique).
  • Recycler l'objet dans la bonne filière.